Groupe de Travail Vélocité Logicielle

En tant que composants clés de systèmes complexes, les logiciels sont de plus en plus présents dans la vie de tous les jours. La capacité à livrer le plus rapidement possible de nouvelles versions qui améliorent la satisfaction des utilisateurs, des corrections qui corrigent les erreurs relevées à l'utilisation, ainsi que des mises à jour de sécurité qui empêchent les utilisateurs malveillants de pirater des données est devenu le nerf de la guerre entre les entreprises IT.

La recherche en Génie Logiciel et les industriels du secteur ont donc récemment mis en avant une classe de techniques qui permettent de réduire les cycles de développement et d'accélérer la production logicielle. Par exemple :  l’intégration et le déploiement en continu, DevOps, les lignes de produits, la rétro-ingénierie, les tests automatisés, la recherche et la réparation automatique de bugs, le développement à partir d’exigences, les approches génératives, la gestion de dépendances, la coévolution entre artefacts qui sont interdépendants, etc.

Au sein du groupe Vélocité Logicielle (VL), nous proposons de fédérer les efforts des chercheurs français qui travaillent autour de cette thématique. Un accent particulier sera mis sur la créativité (de nouvelles techniques contribuant à la vélocité logicielle) et l'évaluation rigoureuse de ces techniques (pour renforcer la confiance que l’on peut leur accorder) dans des conditions réelles ou réalistes (afin d'encourager la diffusion vers les acteurs industriels du secteur).

Mots-clés : intégration et déploiement en continu, tests automatisés, génération de tests, DevOps, génie logiciel empirique, évolution et maintenance, coévolution, lignes de produits, rétro-ingénierie, réparation de bugs, exigences, analyse de code.

Porteurs du GT

  • Thomas Degueule (Équipe Progress, LaBRI / CNRS) : thomas.degueule (at) labri (dot) fr
  • Djamel E. Khelladi (Équipe DiverSE, IRISA / CNRS) : djamel-eddine.khelladi (at) irisa (dot) fr

Actions d'animation

  • Animer et promouvoir une activité scientifique au niveau national en permettant aux équipes participantes de se rencontrer,  d'échanger, de collaborer et de répondre à des appels à projets.
  • Création d'une liste de diffusion commune permettant d'annoncer les journées communes, d'autres évènements scientifiques de la communauté, des résultats marquants de membres du GT, et plus généralement d'animer le groupe.
  • Promouvoir la collaboration avec d'autres groupes de travail ou communautés, notamment les GTs GLIA, MTV2, IDM et Sécurité.
  • Promouvoir les collaborations à des fins de publications scientifiques de haut niveau.
  • Établir des liens avec le secteur industriel afin d'identifier des problèmes réels, de valider les résultats obtenus et d'assurer le transfert.
  • Une journée de travail annuelle (en plus des journées du GDR GPL) avec des présentations et posters présentés par des membres du GT, des sessions industrielles et des invités étrangers, experts du domaine, qui donneront des présentations invitées.

Équipes

Les équipes potentiellement impliquées dans ce GT au niveau national sont :

  • Équipe DiverSE, IRISA / Inria Rennes, Rennes :
  • Équipe Progress, LaBRI, Bordeaux :
    • Nombre de permanents impliqués : 3
    • Représentant dans l'équipe : Thomas Degueule
  • Équipe RMoD, CRIStAL, Lille :
    • Nombre de permanents impliqués : 3
    • Représentant dans l'équipe : Nicolas Anquetil
  • Équipe Spirals, CRIStAL / Inria Lille Nord Europe, Lille :
    • Nombre de permanents impliqués : à déterminer
    • Représentant dans l'équipe  : à déterminer
  • Équipe NaoMod, LS2N, Nantes :
    • Nombre de permanents impliqués : 4
    • Représentant dans l'équipe  : Gerson Sunyé
  • Équipe Whisper,  Inria/LIP6, Paris :
    • Nombre de permanents impliqués : 2
    • Représentant dans l'équipe  : Julia Lawall
  • Équipe Move,  LIP6, Paris :
    • Nombre de permanents impliqués : 24
    • Représentant dans l'équipe  : Tewfik Ziadi
  • Équipe ASI,  Disp Lab, Bron :
    • Nombre de permanents impliqués : 2
    • Représentant dans l'équipe  : Jannik Laval
  • Équipe Informatique, LAMIH, Valenciennes :
    • Nombre de permanents impliqués : 2
    • Représentant dans l'équipe  : Matias Martinez
  • Équipe MUSCAT-SPARKS, I3S, Sophia Antipolis :
    • Nombre de permanents impliqués : 3
    • Représentant dans l'équipe  : Philippe Collet

Les thématiques du GT sont également portées par une riche communauté francophone à l'étranger :

  • KTH Royal Institute of Technology, Stockholm, Suède
  • SnT - Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust, University of Luxembourg, Luxembourg
  • Software Engineering Lab, University of Mons, Belgique
  • ACE, Université du Québec à Montréal, Canada
  • GEODES, Université de Montréal, Canada

Interactions

Le groupe de travail VL a des liens clairs avec d’autres GTs (notamment GLIA, MTV2, IDM et Sécurité) qui pourront se matérialiser sous la forme d’actions ou de journées de travail communes.

Tags: